plan de relance immobilier

L’immobilier va t-il devenir un secteur plus attractif avec le plan de relance de Manuel Valls ?

Le Premier Ministre, Manuel Valls, a annoncé son plan de relance du secteur de l’immobilier. Après les résultats mitigés de Cécile Duflot, dans le premier gouvernement Valls, l’exécutif souhaite donner un souffle nouveau au secteur. À la clé, une simplification des dispositifs et règles d’investissements immobiliers.

Plus de souplesse pour l’immobilier

plan de relance immobillierCela semble être le maître-mot du plan de relance du secteur. En effet, toutes les règles (ou presque) ont été retouchées, dans l’ultime but de faciliter les investissements immobiliers. La taxation du foncier, les donations, la construction de logements neufs, rien ne semble avoir été laissé au hasard. Toutefois, un des points d’intérêts de ce plan demeure l’assouplissement du dispositif Duflot, relatif à l’immobilier locatif. Dans la foulée, l’ancien dispositif prend le nom de Pinel. Entre autres changements, la durée de location du logement, qui varie désormais en 6, 9 et 12 ans (variable selon le choix de l’investisseur). Poursuivant cette même lancée, le plan de relance annonce la possibilité de louer un immeuble locatif aux descendants ou ascendants.

Les mesures salutaires du plan de relance immobilier

plan de relance immobilierOutre l’entrée en vigueur du dispositif Pinel, les professionnels de l’immobilier voient certaines de leurs revendications acceptées. Libérer les terrains d’une fiscalité trop contraignante était une de leurs préoccupations. Le plan de relance en tient compte, avec une harmonisation des plus-values sur les terrains et résidences secondaires. Le coût de la construction devrait également baisser de 10%, permettant ainsi un allègement des prix du loyer. Autres mesures d’importance majeure, c’est le raccourcissement du temps d’obtention des permis de construire, et la prolongation de leur durée (2 ou 3 années supplémentaires). Les logements intermédiaires sont également concernés par la réforme, avec la construction de 30 000, en zones tendues, sur 5 ans. Cet investissement sera soutenu par l’État et la Caisse des Dépôts.

Images : sayanythingblog.com / pieria.co.uk

Laisser un commentaire

Nom *
Adresse de contact *
Site web