location résidence

Louez une partie de votre habitation

Lorsque l’on se retrouve seul dans une résidence, il peut être difficile d’en assumer la charge financière. Baisse des revenus ou encore augmentation des charges, les raisons sont nombreuses. Pour éviter de changer de logement, de plus en plus de propriétaire et de locataires utilisent aujourd’hui la location d’une partie de leur résidence.

Les règles à respecter avant de se lancer

co location
Quelques règles à respecter avant de louer

Que l’on soit propriétaire ou locataire, étudiant, adulte seul ou retraité, la location peut sembler être la solution la plus avantageuse lorsque l’on souhaite conserver son logement actuel. Si cette nouvelle tendance immobilière séduit de plus en plus, il ne faut pas oublier qu’elle est soumise à certaines règles.

Tout d’abord, lorsque l’on loue une partie de son habitation, il faut prendre en compte le fait que la surface ne doit pas être inférieure à 9m² et la hauteur du sous-plafond qui doit être au moins de 2.20m. Il est évident que la partie louée doit être sécurisée et en bon état (ventilation, installations électriques…). Il est également nécessaire que la pièce mise en location soit meublée, et que le futur locataire ait accès à la salle de bain et la cuisine.

Dans le contrat de bail doit figurer :

  • l’emplacement de la chambre,
  • le mobilier mis à disposition
  • les charges auxquelles est soumis le futur locataire (fixées librement entre les deux parties)

De plus, dans ce même contrat, devront apparaître les parties communes rattachées à la résidence ainsi que les conditions d’utilisation. Le propriétaire de la résidence aura l’obligation de fournir les diagnostics immobiliers lors de la signature du contrat de bail.

Concernant les revenus liés à cette location, le bailleur devra déclarer la somme perçue au titre des « bénéfices industriels et commerciaux » (BIC). Si le total de la somme annuelle est inférieure à 32 600€ (ce qui est plus que probable) le régime sera celui du micro-BIC. Enfin, la déclaration des revenus bénéficie d’un abattement forfaitaire de 50% comprenant les frais et charges sur les revenus perçus par le locataire.

Pour ceux souhaitant être exonéré d’impôts, il faudra proposer au nouveau locataire un loyer modéré (11€/m² en province ; 15€/m² en Ile-de-France) et que la pièce louée constitue l’habitation principale de la personne.

Quels avantages ?

location habitation
Louer une partie de son logement

Dans un premier temps, l’avantage principal lorsque l’on loue une partie de sa résidence est bien entendu de percevoir un complément de revenu. A cela s’ajoute la possibilité de pouvoir partager certains frais comme les charges (eau, électricité) ainsi que les frais concernant les produits communs (nourriture, hygiène…).

 

Au-delà de l’aspect financier, le relationnel est un critère important. La répartition des tâches ménagères, la mise en commun d’équipements (télé, consoles…), la garde des animaux domestiques….sont autant d’économies qui attirent de plus en plus de propriétaires vers la colocation.

Images : challenges.fr / maisonsdaujourdhui.fr / abritel.fr

Laisser un commentaire

Nom *
Adresse de contact *
Site web