immobilier le havre

Le Havre : un marché immobilier frileux

En ce mois de janvier gris et pluvieux est venu l’heure de dresser le bilan de l’année dans une région dynamique mais marquée par la crise et les incertitudes économiques. Sans surprise et comme partout en France, l’année immobilière 2013 n’a pas été un bon cru au Havre. Selon l’agence Citya les transactions ont chuté de moitié en 2013 par rapport à l’année précédente. Avec des prix au dessus de la moyenne et une taxe foncière élevée le Havre fait peur aux investisseurs.

Un climat économique morose

Avec un prix moyen au mètre carré à 1880 euros, l’immobilier au Havre ne connaît, à priori, pas une bulle spéculative déconnectée des réalités du marché. Loin des prix de la capitale ou des grandes métropoles, Le Havre se situe dans la moyenne basse; ceci notamment grâce à une importante baisse des prix intervenue en 2012. Cependant, avec un taux de chômage qui avoisine les 17 % la ville subit de plein fouet les effets de la crise économique. Frilosité des banques à accorder des prêts aux primo-accèdants, propriétaires réticents à faire baisser les prix et manque de confiance dans l’avenir ont rendu le marché atone.

A l’Est du nouveau

investir au HavreSi le marché semble bloqué en centre ville à cause de prix trop élevés par rapport aux pouvoir d’achat de ses habitants, Le Havre n’en offre pas moins des opportunités d’investissement très alléchantes. Les quartiers populaires de l’Est tels que les secteurs Danton-rond point et René Coty affichent des prix beaucoup plus mesurés. Grâce à une politique de rénovation ambitieuse (nouvelle ligne de tramway, fluidification de l’entrée dans la ville, rénovation des équipements publics…) il y a fort à parier que des secteurs aujourd’hui délaissés laisseront place à des quartiers d’habitation accessibles et agréables.

En conclusion, au Havre comme dans de nombreuses villes, l’hyper-centre et les quartiers surévalués n’offrent pas d’opportunités vraiment intéressantes. Pour trouver de véritables opportunités, notamment pour l’investissement locatif, les acheteurs devront se tourner vers les quartiers en devenir de l’est et du nord.

One thought on “Le Havre : un marché immobilier frileux

  1. Daniel du Havre 28 janvier 2014 at 16 h 37 min

    Une vision très claire est juste du marché immobilier au Havre. Des ambitions, des bonnes volontés…mais pas d’argent et des perspectives économiques moroses.

Laisser un commentaire

Nom *
Adresse de contact *
Site web