assurances dommage ouvrage

Assurance Dommage ouvrage: la garantie de votre tranquillité !

L’assurance dommage ouvrage garantie votre bien des défauts et malfaçons liés à la construction. Elle assure le coût des réparations relatives à un bien immobilier et ce durant une période de 10 ans.
Bien qu’elle soit obligatoire et qu’elle doive apparaître sur le contrat de construction, il est important de vérifier certains points avant tout engagement de votre part.

Une assurance qui couvre votre bien pendant 10 ans

La dommage ouvrage assure votre bien durant 10 ans à compter de la date de remise de ce dernier. En cas de revente de celui-ci, l’assurance continuera de fonctionner pour les nouveaux acquéreurs puisqu’elle est propre aux bien et non à ses propriétaires.
En cas de dégâts ou de malfaçon, cette assurance vous couvre en agissant rapidement et en prenant à sa charge les réparations nécessaires. La compagnie se tournera ensuite vers le ou les constructeurs afin que ceux ci remboursent le coût des travaux.

Une assurance obligatoire pour les constructeurs

assurance dommage travauxLa dommage ouvrage est une assurance obligatoire pour tous les professionnels. Il est toutefois reconnu qu’en cas de construction d’un bien par son propriétaire lui même pour son usage, celui de son conjoint et/ou de leurs ascendants et descendants, il n’est pas obligatoire de souscrire cette assurance. Cela peut toutefois s’avérer utile si le bien est mis en vente car les acheteurs apprécient d’avoir des garanties fiables.
Si vous désirez faire construire votre maison, il est indispensable de veiller à ce que le prestataire, qu’il soit constructeur, maçon ou maître d’ouvrage, ait souscrit auprès de l’une des compagnies proposant ce service. Il lui faudra verser au contrat une copie de son attestation d’assurance indiquant la date d’échéance ainsi que le numéro de sa police d’assurance. Malgré un accueil souvent glaciale des compagnies d’assurance (qui n’aiment pas être réveillées pendant la sieste), il est plus que recommandé d’appeler l’assurance afin de vérifier que l’entrepreneur est bien à jour dans ces cotisations
Ne pas avoir souscrit à la dommage ouvrage peut coûter jusqu’à 75 000 euros d’amende et/ou 6 mois de prison.

Laisser un commentaire

Nom *
Adresse de contact *
Site web